Ce sont des contentieux difficiles mais passionnants. Dans ce genre de dossiers, l’art de la défense est poussé à son plus haut niveau. (...)

L’avocat est en effet seul aux côtés d’un client dont il réprouve les actes. Il se doit, malgré tout, de garder la tête froide pour batailler sur le terrain du droit.

Il faut réussir à l’audience à montrer qu’il existe autant de profils terroristes que d’individus et amener les juges à bien faire la part des choses entre la peur que peut leur inspirer notre client et ce qu’a réellement été son parcours.

L’exercice est délicat car il faut, au fond, dédiaboliser le prévenu sans jamais justifier ses agissements.

http://www.la-croix.com/France/Justice/Defendre-terroriste-casse-tete-pour-avocat-2016-05-20-1200761517