(...) Quand on regarde historiquement, le catholicisme et le communisme avaient en commun d'offrir une transcendance, un horizon positif qui vaut la peine de lutter, de se sacrifier pour lui.

Dans une société de consommation et d'individualisme, on touche du doigt le déficit de transcendance qui permettait l'agrégation d'un certain nombre de groupes dans une perspective commune. L'écologie peut-elle jouer ce rôle, ce ciment pour laisser une planète à nos petits-enfants ?

https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0600898747022-jerome-fourquet-la-fragmentation-de-la-societe-francaise-est-sans-precedent-2252675.php