Tout ce qui nous a contraint jusqu’à maintenant dans cette gloutonnerie énergétique n’a été que des contraintes externes : déficits locaux ou autolimitation liées à des risques considérés comme trop importants. Il est donc vraisemblable qu’il en sera de même dans les vingt années qui viennent, et donc la bonne question est de savoir si il y aura des limites imposées par la physique, ou si une large fraction de l’humanité aura le désir de renoncer à une source énergétique majeure à cause de risques perçus comme trop importants.

https://www.marianne.net/politique/jean-marc-jancovici-evoque-la-decennie-2020-pour-resoudre-le-probleme-ecologique-il-faudra